USE-CASE

La délégation de gestion, un défi majeur pour les sociétés d’assurance

Dans un environnement assurantiel de plus en plus complexe et soumis à des contraintes règlementaires importantes, la délégation de gestion apparaît pour les acteurs du marché comme un levier majeur face aux enjeux de gestion des risques, de conformité règlementaire, de problématiques de sinistres de flux et de lourdeurs administratives.
 
Si la délégation de gestion apporte un réel service aux assureurs, un pilotage et un contrôle régulier sera d’autant plus important tant les impacts des nouvelles réglementations européennes sont importantes dans le fonctionnement interne des entreprises du secteur assurantiel.

L’application de la RGPD (loi sur le Règlement Général sur la Protection des Données) en date du 25 mai 2018, renforçant et unifiant la protection des données pour les individus au sein de l'Union européenne, sera « obligatoire dans tous ses éléments et directement applicable dans tout État membre ».

L’entrée en vigueur le 23 février 2018 de la DDA « ­directive sur la distribution d’assurance » oblige les assureurs à mettre aux normes tous les processus de validation et de gestion pour les conduire à muscler leur processus et mettre en place de véritables instances de pilotage, tant en amont lors de la conception, qu’en aval lors de la distribution.

Prevere apporte toute son expertise autour des problématiques de délégation de gestion. Ciblage, contrôle et mise en œuvre de l’externalisation. Son intervention couvre des volets majeurs dans différents domaines de la modélisation, définition de la stratégie de délégation (ex : selfcare), la définition des conventions de gestion (SLA / KPI), l’assistance dans l’élaboration de la cartographie et le pilotage de la transition notamment liés à la mise en œuvre des flux en s’appuyant sur les normes de marché éventuelles.
 
Outre cette expertise, la démarche est amplifiée par une quadruple compétence :

  • la qualification et quantification des process externalisables vs délégables ;

  • une connaissance poussée des conventions de gestion ;

  • la connaissance opérationnelle des activités en charge de la gestion de nombreux portefeuilles tels que l’assurance de personnes "prévoyance, santé, dépendance, retraite, emprunteur", la gestion administrative "prévoyance lourde et régimes de retraite supplémentaires complexes", et le pilotage "suivi technique et financier des dispositifs, reporting statistiques, audit des comptes de résultat, prévisions de la sinistralité" ;

  • une expertise métier éprouvée en étude actuarielle.

Se préparer aux enjeux réglementaires par le contrôle de la qualité, de la  performance et de la  conformité de toutes activités de gestion externalisées.

fond3.png

©Prevere - Crédits Photos : Shutterstock.com, WTJ - Creation by OptiComRH - Créé avec Wix.com